Une pomme à la fenêtre

22 mai 2008

Au royaume des borgnes

Quand les mangeurs de pomme veulent montrer que leur marque fétiche est la meilleure, ils vont monter en épingle des statistiques absolument anodines :

  • Apple est leader aux USA dans la vente des ordinateurs à plus de 1000$. Etant donné que tous les ordinateurs d'Apple sont à plus de 1000$ (sauf un), il est sûr qu'ils sont leaders face à des sociétés qui ne vendent qu'une petite partie de leur gamme à plus de 1000 $ et font le plus gros de leurs vente en dessous de 1000 $.
  • L'iPhone est le leader dans la consultation des sites Internet sur mobile. Etant donné que les PDA wifi et autres smartphones sont des outils très peu répandus et réservés à des professionnels, la consultation de site Web par ces engins est quasi nulle. Il suffit qu'un appareil grand public fasse un tout petit peu plus que zéro pour qu'il soit obligatoirement leader.
  • La borne Airport est le routeur Wifi qui se vend le mieux. Etant donné que pratiquement plus personne n'achète de borne wifi puisque les FAI les offrent en location, et que sinon les gens achètent des modems/routeurs wifi, c'est sûr que la borne Airport est leader sur un marché où il n'y a plus de concurrent (sauf pour du matériel professionnel)
  • L'ipod fait un carton au Japon sur le marché des baladeurs mp3. Etant donné que quasiment tous les japonais achètent des téléphones portables baladeurs mp3, le marché des baladeurs mp3 au sens strict n'existe quasiment pas.

Posté par nonews à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 mai 2008

Un mangeur de pomme qui ose donner son avis

Parfois un mangeur de pommes n'est pas obnubilé par la soi-disant omniscience de la Pomme et de son gourou en chef et ose penser par lui-même (je plaisante, il y a plein de mangeurs de pommes qui pensent tout seul). Dans l'article "Ultra-portables : un marché à ne pas rater", un journaliste du site MacGeneration (site pourtant peu soupçonné de sympathie anti-pommienne) explique qu'Apple ne doit pas passer à côté de ce marché émergeant, c'est-à-dire celui des ultraportables et plus particulièrement celui des ultraportables low-cost.

Extraits :

  • Des portables différents, légers, sans Windows : ces ultra-portables ne sont pas des Macs, mais ils ouvrent manifestement la voie à de nouveaux types d'utilisation. Voilà qui devrait intéresser Apple, toujours sans ultra-portable depuis l'abandon du PowerBook 12".
  • Le MacBook Air, par son encombrement et son prix, ne joue bien entendu pas dans cette catégorie, et son succès, loin de clore le problème, n'a fait qu'aviver l'attente pour un réel ultra-portable. Avec sa Rolls, la firme de Cupertino passe pour le moment à côté d'un marché bien plus important...
  • Avec un écran de 7 ou 9 pouces, propulsé par OS X plutôt que Mac OS X, avec un clavier ou simplement un écran multi touch : les options ne manquent pas pour Apple, qui possède le savoir-faire pour en remontrer à HP, Asus et consorts.

Allez expliquer aux mangeurs de pommes fanatiques que le MacBook Air (même largeur et profondeur qu'un MacBook) n'est pas un ultraportable, mais un portable fin !!!


Posté par nonews à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mai 2008

Le vrai ultraportable de chez Apple

Jusque là, les parodies de la pub MBA étaient l'oeuvre d'ouvreurs de fenêtre. Alors que les rumeurs courent sur la prochaine sortie d'un ultraportable chez Apple, quelques mangeurs de pommes rappellent que l'ultraportable sans compromis existe déjà (ou plutôt existait).

Posté par nonews à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2008

Ne pas avoir raison trop tôt

Quand, il y a encore quelques semaines, on expliquait à un mangeur de Pommes fanatique que l'iPhone se vendait particulièrement mal en Europe, on avait droit à des insultes expliquant que la vente de ce machin pseudo-téléphonique était un des plus grands succès du siècle.

Mais maintenant qu'Apple change sa politique marketing soviétisante, le mangeur de pommes fanatique vient expliquer que "Suite à la baisse de prix des iPhone hier, un lecteur nous a appris que Carphone Warehouse en aurait écoulé en une seule journée 3750 unités au lieu des 200 habituelles. Pour donner un chiffre de comparaison, le Nokia 2310 ne s'est vendu qu'à 1250 exemplaires durant la même journée"

Ce qui prouve bien, a posteriori, qu'il y avait une réelle mévente de l'iPhone puisqu'il se vendait au compte-gouttes. Chose que le mangeur de pommes n'admettra jamais bien sûr.

Nous attendons maintenant les réactions des mangeurs de pommes vis-à-vis de l'iPhone 3G qui va bientôt sortir, après qu'ils nous aient expliqué que la 3G, ça ne sert à rien !

Posté par nonews à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2008

Le test de l'enveloppe

Le MacBookAir entre-t'il vraiment dans une enveloppe ?

Posté par nonews à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »