29 octobre 2007

Il est interdit qu'Apple interdise

Il y a des mots qu'un mangeur de pommes ne supporte pas qu'on prononce à propos de son fruit préféré. Par exemple, il déteste que l'on associe "Apple" et "interdit", surtout quand on dit que c'est Apple qui interdit.

Par exemple, ne dites jamais à un mangeur de pommes qu'Apple interdit à Intel de coller un autocollant Intel Inside sur les ordinateurs Mac. La réaction se fait en quatre temps :

  • Réaction 1 : "tu serais d’accord si on mettait un autocollant "Michelin" sur ta bagnole ?". A laquelle il est facile de répondre puisqu'on a des autocollants "Renault préfère Elf" ou "Peugeot conseille Total" sur les voitures. Et qu'il ne s'agit pas d'être content ou pas, puisqu'un autocollant, ça s'enlève.
  • Réaction 2 : "Apple n'interdit pas non plus d'imprimer le logo Intel sur les processeurs". Intéressant, le concept de la publicité dans la boîte, là où on ne la voit pas.
  • Réaction 3 : "Si tu achètes jamais dans ta vie un Mac tu es libre de coller un Logo d'Intel dessus". Encore un nouveau concept publicitaire : le client qui fait volontairement de la pub pour une entreprise.
  • Et enfin, la réaction n° 4, la plus significative de l'esprit des mangeurs de pommes, agrémentée bien sûr du petit discours habituel sur la haine anti-Apple des contradicteurs : "si Intel a demandé de foutre leur autocollant sur les Macs et Apple a dit "non" ce n'est pas une interdiction mais un refus."

Donc, sachez-le, le mangeur de pommes déteste la phrase qui est calomnieuse et dénote une haine anti-Apple : "Apple interdit à Intel de mettre son autocollant sur les machines". Il lui préfère la phrase respectueuse "Apple refuse qu'Intel mette son autocollant sur les machines".

Posté par nonews à 09:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Il est interdit qu'Apple interdise

    ce n'est pas une interdiction mais un refus

    Excellent !

    Posté par Karl, 29 octobre 2007 à 12:08 | | Répondre
Nouveau commentaire