16 novembre 2007

Dans les grandes largeurs

apple_iphone_intelligent_keyboard_on_screen_demonstrationLorsque des personnes ont fait remarqué qu'il était étrange que pour taper des mails ou des sms, il aurait été plus logique que le clavier virtuel de l'iPhone occupe la plus grande dimension de l'écran et pas la plus courte, les mangeurs de pomme sont venus expliquer que les dimensions du clavier étaient largement suffisantes.

Une étude vient de démontrer que les utilisateurs de l'iPhone font deux fois plus de fautes de frappe que ceux qui utilisent un téléphone avec un vrai clavier Qwerty et que ceux qui utilisent un téléphone avec un clavier numérique.

Etude bien sûr contestée par les mangeurs de pomme, avec des arguments du style "cette étude n'est pas sérieuse car elle ne prend pas en compte le fait que le clavier peut être mis en fonction loupe que la plupart des utilisateurs ignorent".

Effectivement, mais est-ce qu'on peut reprocher à une étude de ne pas tenir compte d'une fonctionnalité inutilisée par la quasi-totalité des principaux intéressés ?

Un autre confirme les résultats de l'étude, en donnant le mode d'emploi  : "je confirme que la correction automatique est extrèmement efficace et qu'il faut lui faire confiance, au point qu'il vaut mieux ne pas regarder ce que l'on frappe, plutôt regarder ses doigts, pour ne pas être tenté de corriger en revenant en arrière. Mais par contre, en faisant cela, on fait forcémment quelques fautes de frappe qui du coup, si l'on y prend pas garde, demeurent dans les messages."

Pourquoi ne pas écrire les yeux fermés pour ne pas être tenté de corriger ?

Posté par nonews à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dans les grandes largeurs

Nouveau commentaire