18 avril 2008

Un revers téléphonique

Après l'Allemagne, c'est au tour des anglais de subventionner l'iPhone de la Pomme afin qu'il puisse (enfin) se vendre. Car il faut appeler les choses par leur nom : les ventes d'iPhone en Europe sont un échec.

Du coup les dirigeants d'Orange, le distributeur français, étaient en Californie pour discuter avec la Pomme des modalités de subvention du téléphone en France, avec comme contrepartie la réduction, voire même la suppression totale de l'impôt qu'Apple prélève sur l'abonnement mensuel.

Avec donc un deuxième échec : celui du modèle économique que la Pomme voulait imposer. En effet, quand les clients sont fortement demandeurs (ou supposés l'être), il est facile d'imposer une taxe sur les abonnements en contrepartie de l'exclusivité accordée à un opérateur. Mais quand les clients boudent le produit, le fabriquant n'est plus du tout en position de force pour imposer ses volontés.

Posté par nonews à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Un revers téléphonique

    Et en Italie, il semblerait qu'Apple a renoncé à son racket mafieux.

    Posté par tijuana, 21 avril 2008 à 16:53 | | Répondre
Nouveau commentaire