12 mars 2008

Quand les raisons techniques servent à masquer les raisons commerciales

Nous avions vu le mois dernier que Time Machine n'offrait pas la possibilité de faire des sauvegardes sur des disques branchés sur la borne Airport Extreme. Les mangeurs de pomme fanatiques expliquaient que c'est la faute aux disques durs à qui il manquait une fonction de vidage de la mémoire et pas du tout une basse opération marketing d'Apple pour faire acheter la nouvelle borne wifi Time Capsule. Ces mangeurs de pommes basaient leurs arguments sur une soi-disant opération de reconstruction d'arbre des fichiers sur le disque, trop longue à effectuer via le wifi, mais sans donner aucune donnée objective chiffrée.

Or, d'après les tests effectués par d'autres mangeurs de pommes beaucoup moins enclins à avaler les couleuvres de la Pomme, il est tout à fait possible d'installer le même disque dur externe sur la borne Time Capsule et de faire une sauvegarde via Time Machine, alors que la sensibilité (et donc la vitesse du réseau sans fil) est moins bonne.

L'explication technique ne tient donc pas : si les sauvegardes Time Machine ne fonctionnent pas sur les disques branchés sur les bornes Airport Extreme, mais fonctionnent sur les mêmes disques branchés sur les bornes Time Capsule, c'est uniquement une volonté commerciale de faire acheter la deuxième borne.

Posté par nonews à 09:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Quand les raisons techniques servent à masquer les raisons commerciales

    L'explication est pourtant évidente. Timepacapsule utilise le disque interne comme un pont vers le disque externe connecté en USB.

    Les données qui doivent être écrites sur le disque externe sont en fait placées dans la cache du disque interne (mais pas celle du disque externe). Comme le disque interne supporte la fonction FLUSH_TRACK_CACHE, Time machine peut alors demander au disque interne de vider la cache qui contiennent en fait les données destinées au disque externe!!

    Posté par justicier Apple, 12 mars 2008 à 14:31 | | Répondre
  • Tu dis que Time Capsule utilise le disque interne comme un pont. Sur quoi te bases-tu pour affirmer cela ?

    L'opération de vidage de cache est juste un ordre que l'on envoie au disque pour qu'il vide sa mémoire interne vers le disque dur. Je n'ai jamais entendu parler d'une écriture vers un disque X qui garderait les données dans le cache mémoire interne du disque, sans les inscrire sur le disque X, mais qui les écrirait sur un disque Y sans utiliser la mémoire interne du disque Y.

    Posté par jean54, 12 mars 2008 à 14:44 | | Répondre
  • Je me base sur moi!! Il n'y a aucune preuve que TimeCapsule utilise un firmware différent. Et je trouve complètement farfelu de penser qu'Apple utilise un firmware différent pour permettre la sauvegarde WIFI Timemachine, bride les autres bornes Airport pour l'utilisation avec des disques tiers, mais dans le même temps autorise les mêmes disques tiers à fonctionner sur Timecapsule.

    Je ne crois pas du tout à une solution firmware (même si Apple pourrait proposer une solution dans le futur par cette voie là pour les bornes Airport s'ils trouvent une solution) et donc, concernant le fonctionnement des disques tiers avec Timecapsule l'explication que je propose est la plus solide et rationnelle!!!

    Posté par justicier Apple, 12 mars 2008 à 14:48 | | Répondre
  • Tu te bases sur toi et tu dis que c'est la solution la plus rationnelle. Peut-être, mais je suis désolé d'insister, je ne vois pas comment ton explication peut marcher.

    Quand on écrit des données sur un disque dur, elles sont écrites dans la mémoire cache du disque. Puis ensuite, c'est l'électronique du disque qui transfère les données vers les plateaux en asynchrone. L'ordre FLUSH_TRACK_CACHE ne fait que forcer ce transfert interne au disque dur. D'ailleurs cet ordre n'a pas de paramètres de destination.

    Je ne vois pas comment cet ordre pourrait sortir les données du cache du disque interne, les faire transiter sur le bus de la borne, les envoyer sur le port USB, choisir un des disques branché sur l'USB, puis attaquer directement l'écriture sur les plateaux de ce disque externe en shuntant sa mémoire cache. L'électronique du disque interne n'a pas la "connaissance" de tout cet environnement, ni bien sûr la connaissance de l'électronique d'un disque externe.

    Posté par jean54, 12 mars 2008 à 14:52 | | Répondre
  • C'est tout à fait possible. Au lieu d'utiliser la cache du disque externe, les données sont envoyées vers la cache du disque interne. Dans ce cas, Timemachine peut demander que la cache soit vidée et garantir ainsi la bonne écriture des données destinées au disque externe. Techniquement, je ne vois ce qui pourrait l'empêcher??

    Posté par justicier Apple, 12 mars 2008 à 15:05 | | Répondre
  • Comme je le disais, on n'écrit pas dans le cache d'un disque, on écrit sur un disque dur. Après, c'est l'électronique du disque qui prend les données dans son propre cache et qui les inscrit en dur.

    Et puis, ça devient vraiment compliqué : Time Machine inscrirait d'abord les données dans le cache du disque interne, puis les ressortirait pour aller les inscrire en dur sur le disque externe. A ce moment-là, pourquoi Time Machine ne les inscrirait pas directement sur le disque externe, sans passer par cette étape inutile du disque interne ?

    Posté par jean54, 12 mars 2008 à 15:30 | | Répondre
  • Non absolument pas, ce n'est pas l'électronique du disque qui ordonne le vidage de la cache. Je rappelle que la commande FLUSH_TRACK_CACHE implémentée dans un disque fonctionne avec une autre commande implémentée dans Mac OS X, à savoir F_FULLFSYNC!! C'est le système (ou Time machine qui l'utilise) qui force la mémoire cache d'un disque à se vider pas le disque par lui-même!!

    Posté par justicier Apple, 13 mars 2008 à 18:42 | | Répondre
Nouveau commentaire